Poplar Springs, rencontre avec des animaux sauvés (Poolesville, MD)

 

By Mummy B.

 

Il y a un peu plus d’un an, nous annoncions dans cette vidéo que nous avions fait le choix de changer notre mode de consommation en devenant vegans.

 

 

Aujourd’hui, nous n’envisageons pas de vivre autrement. Et pour célébrer notre premier « veganniversaire », nous nous sommes rendus à la journée Portes Ouvertes de la ferme sanctuaire Poplar Springs à Poolesville

Poplar Springs

 

C’est le premier jour du mois d’Octobre. Nous avons roulé sur les routes de campagnes tranquilles du Maryland. Nous avons regardé les barrières blanches défiler au fur et à mesure des kilomètres. Les hangars rouges, les silots métalliques, les prairies vertes qui s’étendent à perte de vue. La quiétude rurale et ressourçante des environs nous accompagnera tout au long de cette sortie dominicale, une parenthèse de quelques heures loin des bruits et de l’effervescence de la ville.

Et puis nous tournons sur un petit chemin de terre. Malgré la poussière que soulève la voiture et qui brouille un peu la vue, nous l’apercevons enfin au loin, notre havre de paix pour ce dimanche après-midi. Poplar Springs Animal Sanctuary, une « ferme qui sauve les animaux » comme le dit si bien Mimi. En effet, ce refuge accueille depuis 1996 des animaux de ferme qui ont été négligés, maltraités ou abandonnés. Ici, plus de deux cents animaux sont choyés et aimés.

Lenny à Poplar Springs

Poplar Springs

poplar springs

 

Dès les premiers instants, nous nous y sentons bien. Nous savons que nous allons passé un bon moment ici, fait de rencontres et d’échanges avec les animaux et les bénévoles de l’association qui oeuvrent chaque jour pour garantir les meilleures conditions de vie aux pensionnaires de Poplar Springs et pour sensibiliser le public à plus de compassion à l’égard de la faune sauvage et des animaux de ferme.

Lenny et Mimi

Mimi à Poplar Springs

Lenny à poplar Springs

 

Poplar Springs n’est pas un petting zoo ou un zoo d’un nouveau genre. Ici il n’y a pas de frais d’entrée et les animaux ne sont pas sollicités chaque jour. Si nous pouvons rencontrer certains d’entre eux aujourd’hui, c’est parce qu’il s’agit de la journée Portes Ouvertes annuelle de l’association. C’est la journée la plus importante de l’année pour le refuge puisqu’elle rapporte la grande majorité des dons qui permettront aux responsables de l’association d’acheter tout ce dont les animaux ont besoin (nourriture, paille, soins vétérinaires, entretien des batiments, salaire des sept employés de la ferme, les 100 autres personnes garantissant le bon fonctionnement du refuge étant volontaires).

Nous ne pourrons caresser que les animaux les plus sociaux. Ceux qui sont plus fragiles ou qui tiennent à leur tranquilité passeront la journée loin de la foule (car nous étions assez nombreux sur place!) dans les grands champs à leur disposition ou dans d’autres endroits du domaine auxquels nous n’aurons pas accès.

Lenny à Poplar Springs

Mummy et Harry à Poplar Springs

Daddy, Lenny et Mimi

 

Vaches, cochons, moutons, chèvres, poules, dindes, chevaux mais aussi paons et alpagas, il y a une variété d’espèces assez importante à Poplar Springs. Les animaux ont ici tous un prénom et ce que l’on sait de leur vie d’avant est répertoriée dans des classeurs que nous pouvons feuilleter. Pour certains, nous n’avons pas besoin de lire leurs fiches pour savoir qu’ils ont beaucoup souffert, il suffit simplement de les regarder dans les yeux pour y voir le mélange de peine et d’apaisement qu’ils ressentent depuis leur sauvetage.

Poplar Springs

Poplar Springs

Poplar Springs

Poplar Springs

Poplar Springs

Poplar Springs

 

De nombreux bénévoles étaient présents un peu partout dans la ferme pour informer les visiteurs sur les animaux, répondre à leurs questions et encadrer au besoin les interactions (nous avons notamment du etre prudents avec les chèvres puisque deux d’entre elles jouaient et se défiaient assez brusquement).

Poplar Springs

Poplar Springs

 

Difficile de décrire la légereté que nous avons ressenti cet après-midi là en nous promenant dans cette jolie ferme avec les enfants. Ici nul besoin de vérifier la liste des ingrédients de ce que nous mangeons, les stands de nourriture mis gratuitement à la disposition des visiteurs ne proposent que des aliments vegans. Nous n’avons pas de pincement au coeur quand nous caressons les animaux en nous demandant quand est programmée leur mise à mort. Au contraire, nous éprouvons une grande satisfaction de savoir que tous mèneront leur vie dans la douceur jusqu’à la fin.

Mimi à Poplar Springs

Mimi, Daddy et Lenny

Mimi à Poplar Springs

Lenny à Poplar Springs

Daddy, Lenny et Mimi

 

Nous avons beaucoup apprécié la simplicité de l’organisation. Tout était gratuit : nourriture, boissons, visite, concert, animations… Nous avons bien sur été invités à faire un don à l’association, mais sans pression ou insistance et nous pouvions le faire de différentes manières : don d’une somme d’argent à l’entrée ou aux différents stands, achats à la boutique, parrainage d’animaux. Nous avons choisi de donner d’abord dès notre arrivée et ensuite nous avons décidé de parrainer une poule que Mimi a pu choisir sur photo. Son choix s’est porté sur la mignonne Mallory, une poule rousse dont la photo est désormais exposée dans sa chambre.

Poplar Springs

Lenny et Mimi

Poplar Springs

Poplar Springs

Daddy B

Poplar Springs

 

Passer ce temps privilégié aux cotés des animaux nous a confirmé à quel point ils ne méritent pas le sort qui leur est réservé dans les fermes classiques. C’était à la fois émouvant et rassurant de voir qu’un projet comme Poplar Springs peut voir le jour, perdurer et rassembler toujours plus de monde année après année.

Poplar Springs

Poplar Springs

Poplar Springs

Poplar Springs

poplar springs

 

Heureusement Poplar Springs n’est pas la seule ferme sanctuaire au monde, de nombreuses autres refuges existent un peu partout et eux aussi ont besoin de l’aide de bénévoles et de soutien financier. Alors si le sort des animaux vous touche, n’hésitez pas à vous renseigner pour contribuer vous aussi à leur bon fonctionnement. On trouve notamment des listes de fermes sanctuaires sur vegan.com ou sur vegan-revolution.tumblr.com qui en recense un grand nombre en Europe ou en Amérique du Nord.  Nous sommes, de notre coté, repartis ravis de cette belle journée et toujours aussi heureux de notre choix de ne plus participer à l’exploitation des animaux.

 

 

[Vlog voyage – Road trip USA #12] La B. Family du Tennessee à la Pennsylvanie
May the treat be with you ou notre Halloween en famille Star Wars (Rockville, MD)

Une Réponse

  1. ivan et françoise

    coucou,
    quelle belle initiative que cette association.
    je trouve le parrainage très ludique et intéressant pour sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge.
    bisous bisous

Laisser un commentaire