Thanksgiving à Squirrelville, notre cabane dans les bois (Lakeview, OR)

Classé dans : Oregon | 2

By Mummy B.

 

 

Alors que l’an dernier, nous avions décidé de rester chez nous pour Thanksgiving et de profiter du Black Friday (une journée de soldes exceptionnelles organisée le quatrième vendredi du mois de Novembre, lendemain de Thanksgiving), cette année nous avons préféré rouler jusqu’en… Oregon! Environ 8h de trajet pour rejoindre une cabane dans les bois, à 15 miles de Lakeview, OR… au milieu de nulle part.

Squirrelville, notre cabane

 

On aurait pu faire moins loin. Des cabanes dans les bois, on en trouve bien plus près de chez nous, comme à Tahoe par exemple. Mais nous avions une idée bien précise de ce que nous voulions et c’est en cherchant sur le site Home Away que nous avons trouvé notre perle rare : Squirrelville! Cette cabane centenaire, isolée de tout, à la décoration rétro absolument charmante nous a séduite dès les premières images aperçues sur le net. Et le coup de foudre s’est confirmé une fois sur place.

squirrelville - lakeview, oregon

Le salon de Squirrelville

La cuisine de Squirrelville

La chambre

vue sur le salon epuis la chambre

 

Nous y sommes arrivés en fin de journée. Le soleil était déjà couché et nous avons donc fait connaissance avec cette jolie cabane de nuit grâce à Cam et Christine, les propriétaires. Ils nous ont accueilli chaleureusement et nous ont expliqué le fonctionnement de la cabane avant de partir célébrer Thanksgiving.

Dès la première soirée, nous avons adoré Squirrelville. Nichée dans les bois enneigés, nous avons pu apprécier le silence qui l’enveloppait. Une sensation inhabituelle pour les citadins que nous sommes. Pas de voisins, si ce n’est au loin derrière les bois la superbe maison de Cam et Christine, leurs voisins les plus proches étant à 6 miles de là (environ 10 kilomètres)! Pas de bruit de la ville, il fallait rouler 15 miles (26 kilomètres) pour tomber sur Lakeview. Pas d’éclairage public et la lune pour seul lampadaire. Un véritable havre de paix sublimé par la neige tombée quelques jours plus tôt qui recouvrait de son manteau immaculé les bois environnants.

Squirrelville sous la neige

 

Je vous laisse profiter quelques instants du seul bruit que nous entendions quand nous allions nous promener autour de la cabane… le crissement de la neige fraîche sous nos chaussures…

 

 

Bien sûr il n’y avait pas de télé, réseau téléphonique ou internet non plus. Coupée du monde, Squirrelville nous a offert une parenthèse hors du temps. Après avoir déchargé la voiture, posé Lenny B. sur son transat près du poêle pour être bien au chaud à coté de sa sœur qui regardait les livres mis à disposition dans la cabane, nous avons inséré un des CD de Cam dans le lecteur et avons été transportés par ses accords de guitare. En effet, Cam est musicien et il nous avait laissé quelques CDs de ses compositions que nous avons adoré.

Lenny B au chaud

Le coin musique

Ca, Newton's CDs

 

Cam et Christine avaient aussi eu la gentillesse de nous proposer de nous préparer de la dinde pour notre dîner de Thanksgiving car il n’y a pas de four dans la cabane. Mais en fait de dinde, nous avons eu l’agréable surprise d’avoir dans la cabane un repas traditionnel complet et délicieux préparé par Cam. Notre hôte a plusieurs talents, cuisiner en fait aussi partie! Cette gentille attention fut la première d’une longue liste, Cam et Christine sont vraiment des hôtes extraordinaires. Nous tenons d’ailleurs à les remercier encore une fois d’avoir fait de ces quelques jours un séjour inoubliable.

notre table de thanksgiving

notre dinde farcie

 

Pendant le repas, nous avons décidé d’expliquer ce qu’était Thanksgiving à Mimi B. et d’en respecter l’esprit. En effet, aux Etats-Unis, Thanksgiving est une très jolie fête, sans doute parmi les moins commerciales. L’origine de cette fête, nous vous en avions déjà parlé, remonte au début de la colonisation de l’Amérique. Lorsque les premiers colons arrivèrent dans le Nouveau Continent, ils ne connaissaient rien des produits locaux. Ce sont les Indiens qui leur ont appris comment cultiver et chasser sur leurs terres. Pour les remercier les colons invitèrent les Indiens à un repas de fête regroupant des plats préparés à base de ces nouveaux aliments. Ainsi, aujourd’hui encore, la tradition veut qu’à Thanksgiving le menu soit composé de la même manière que ce premier repas partagé. La plupart des familles dégustent donc une dinde, souvent farcie de croûtons de pain de maïs, accompagnée de purée de pomme de terre ou de patates douces avec deux sauces, l’une sucrée à la canneberge (qui se présente comme une gelée), l’autre salée la « gravy sauce » (une sauce épaisse faite avec du fond de volaille). Enfin une tarte aux noix de pécan ou à la citrouille et à la cannelle est en général servie en dessert.

Accompagnements de la dinde

repas de Thanksgiving

notre assiette de thanksgiving

La tarte au potiron

 

Comme vous vous en doutez, il nous est resté beaucoup de dinde après ce repas. Nous en avons donc mangé sur les deux jours suivants pour la finir et Doggy B. s’est régalé de la peau et des restes de Mimi B.

Si le repas rappelle le festin des colons et des Indiens, il en va de même avec l’esprit de Thanksgiving lors duquel les familles sont reconnaissantes des heureux événements de l’année passée et exprime souvent leur gratitude à Dieu et/ou à leurs proches pour toutes les bonnes choses qui composent leur vie. Cette année, Mimi B. étant assez grande pour comprendre, nous avons décidé de faire un tour de table et de se remercier les uns les autres pour l’amour et les bons moments partagés durant l’année. Nous avons vraiment passé une belle soirée.

Mimi B et Daddy B.

Mimi B et Mummy B

Lenny B

Doggy B attend les restes

 

Les jours suivants, il a fallu vivre un peu au rythme du siècle dernier. En effet Squirrelville est une cabane centenaire, ce qui implique pas mal de différences notables avec notre appartement qui a tout le confort moderne.

Pour commencer, à Squirrelville, il n’y a pas l’eau courante. Nous avions donc des gallions d’eau à disposition mais pas de robinet, pas de toilettes à l’intérieur (mais un petit cabanon derrière la cabane) et surtout… pas d’eau chaude! Il a donc fallu se débrouiller pour se laver, nettoyer la cabane ou encore faire la vaisselle. Si nous étions venu en été, nous aurions pu profiter de la douche à l’extérieur… mais par -10°C, nous n’avons pas tenté!

inside-expat-cabanon-toilettes-squirrelville-lakeview-oregon

Les toilettes seches et gelees

faire chauffer l'eau

La vaisselle à l'ancienne

 

De même, si la cabane a l’électricité, elle est principalement chauffée au poêle. Par -10°C en moyenne la journée et -18/-20°C la nuit, il était donc primordial de bien l’alimenter. C’était la mission de Daddy B. qui sortait donc régulièrement chercher du bois et s’occuper du feu. Malgré cela, nous retrouvions tous les matins l’eau du chien gelée dans sa gamelle et la tuyauterie de l’évier de la cuisine était également complètement gelée, nous vidions donc l’eau que nous utilisions pour la vaisselle ou pour se laver dans les toilettes sèches dehors. De plus, le système électrique de Squirrelville ne supporte pas que trop d’appareils électriques fonctionnent en même temps au risque de faire péter les plombs (ce qui nous est arrivé dès la première nuit, le plomb du chauffage de la chambre ayant sauté, nous avons dormi sous de nombreuses épaisseurs de couverture pour se tenir bien au chaud).

Daddy B. en mode bucheron... psychopate?

Daddy B. le bucheron

Chauffer au poele

A l intérieur du poele

Les vetements chauffés au poele
Un petit coup de chaud aux vêtements avant de les enfiler le matin

 

Au moins avec toute cette neige, nous n’avions pas besoin de mettre les bières au frigo!

Bières au frais

 

Ce fut donc une expérience très intéressante, qui nous a permis de nous plonger un peu dans des conditions de vie plus rudes que celles que le monde moderne nous offre. Étrangement nous avons tout de suite pris un autre rythme : nous nous couchions et nous levions plus tôt. Mais avant de s’installer tranquillement pour le petit déjeuner, il fallait « redémarrer » la cabane.

Un matin à Squirrelville

Mimi B.

 

Cela peut paraître anodin de ne pas avoir d’eau courante ou de devoir se chauffer au poêle, mais cela demande plus de travail que de simplement tourner un robinet ou régler le thermostat d’un chauffage… A peine levés, il fallait s’activer pour aller chercher du bois et relancer le poêle qui s’éteignait dans la nuit, faire chauffer de l’eau… Squirrelville est sans doute plus facile à apprivoiser en plein été. Ceci dit, si les conditions peuvent sembler un peu rudimentaires, nous avons adoré cette expérience et la cabane avait un coté très cosy grâce à toutes les attentions de Cam et Christine. On peut le dire, ils ont pensé à tout. Que ce soit les produits d’entretien ou d’hygiène, les divertissements (jeux de société, livres, CDs…), les serviettes de bain, les couvertures supplémentaires, les aliments de base pour cuisiner (condiments, huile, beurre, café, thé, sucre…), à chaque fois que nous cherchions quelque chose, nous le trouvions!

La commode de la chambre

coin cuisine de Squirrelville - frigo - micro-ondes

cuisinière de squirrelville

 

Nous n’avions plus qu’à apprécier les environs et profiter de soirées au calme à discuter enroulés dans nos couvertures, un bon verre de vin à la main, près du poêle.

Mummy B.

Daddy B et Mimi B

Mummy et Lenny

 

Nous avons vraiment adoré Squirrelville et aurions adoré y retourner cet été… mais nous vous expliquerons très vite pourquoi ce ne sera pas possible… 🙂

La B Family

 

La prochaine fois, nous vous montrerons comment nous avons occupé nos journées et à quel point cette région isolée de l’Oregon est belle sous la neige.

Pour ceux qui seraient plus nombreux ou souhaiteraient un peu plus de confort moderne, Cam et Christine ont une autre cabane, Whitetail, qu’ils ouvrent aux beaux jours. Une excellente destination pour ceux qui aiment se retrouver au calme, loin des foules de touristes et apprécier les splendeurs d’une nature préservée.

Nos décorations de Noël 2015
Retour sur 2015 et... annonce pour 2016!

2 Réponses

  1. Waou le dépaysement !
    Ca c’est sûr que c’était un Thanksgiving à l’ancienne !
    J’adore le bruit des pas dans la neige <3

  2. J’adorerais ce genre d’expérience, ça a l’air super chouette :).

Laisser un commentaire