La vie aux Etats-Unis : La voiture

 Life in United States : the car

 

By Mummy B.

 

Vivre aux USA sans voiture

Living in USA without car

 

On l’entend souvent : « On ne peut pas vivre aux Etats-Unis sans voiture! »… à quelques exceptions près quand même, comme New-York par exemple où le réseau de transports est assez développé. Il est vrai qu’ici, on se rend compte que tout est conçu pour les conducteurs : distributeurs automatiques de billets « drive » (comme à Mac Donald’s, vous n’avez pas besoin de sortir de votre voiture pour retirer de l’argent), fast-food drive 24h/24, routes larges, parking énormes…

I heard it a lot « You cannot live in the US without a car! » … With a few exceptions though, like New York City by instance, where the transport network is well developed. It is true that now we live here, we realize that everything is designed for drivers: drive-up ATMs (like McDonald’s, you don’t need to get out of your car to withdraw money) , Drive-through Fast food 24h / 24, wide roads, huge parking lots …

Les routes de SF

 

Cependant, après 3 mois passés dans la Baie de San Francisco, je souhaite quand même nuancer ce constat. En effet, tout dépend d’où vous habitez, d’où vous travaillez (si c’est le cas) et de vos habitudes de vie.

Nous habitons Walnut Creek, une ville située à l’est de San Francisco. Quand le trafic est fluide, il faut compter 35/40 minutes pour y aller en voiture. Nous avons choisi de nous installer ici en grande partie car nous sommes reliés à SF par le BART (équivalent du RER). En semaine, un train part en moyenne tous les quarts d’heure (plus fréquemment aux heures de pointe, toutes les 20 minutes tard le soir ou les week-ends) et nous emmène en 35 minutes (gare à gare) dans le centre de San Francisco. Notre appartement est par contre un peu loin de la gare, nous devons marcher 25 minutes pour y arriver ou faire 10 minutes à pied,puis 10 minutes de bus (avec la navette gratuite qui circule tous les jours du centre de Walnut Creek jusqu’au BART).

However, after 3 months in the Bay Area, I would like to qualify this observation. Indeed, everything depends on where you live, where you work (if applicable) and your lifestyle.

We live in Walnut Creek, a town east of San Francisco. When traffic flows smoothly, it takes 35-40 minutes to get there by car. We have chosen to live here mostly because we are connected to SF with BART (Bay Area Rapid Transit). During the week, a train leaves approximately every fifteen minutes (more frequently during peak hours, every 20 minutes late at night or on weekends) and takes us in 35 minutes (station to station) in Downtown San Francisco. But our apartment is a little far from the BART station, so we have to walk 25 minutes to get there or do 10 minutes on foot and 10 minutes by bus (with a free shuttle which runs daily from Downtown Walnut Creek to BART).

 

Mimi B. et Daddy B.
Dans le BART

Daddy B. met en moyenne 1h15 pour aller travailler. C’est long. Le double de ce qu’il mettait à Singapour, mais pas plus que lorsque nous habitions en région parisienne. Comme il a la chance de pouvoir travailler de la maison une à deux journées par semaine, il n’est pas obligé de faire le trajet quotidiennement. Il arrive autour de 20h chez nous, ce qui est plutôt mieux qu’à Singapour ou Paris.

Pour Mimi B. et moi, ça se passe bien aussi. En effet, Walnut Creek nous offre tout ce dont on a besoin au quotidien : une grande bibliothèque, des chemins piétonniers pour se promener, une superbe aire de jeux, beaucoup de verdure, des rues propres, de grands trottoirs, des passages piétons pratiques et une multitude de magasins et restaurants. Il nous arrive aussi régulièrement de nous rendre toutes les deux à San Francisco et je n’ai jamais trouvé cela plus embêtant que d’aller à Paris depuis Vincennes (je ne comparerai pas avec Singapour où nous avions un arrêt de métro en face de notre immeuble : le rêve!).

N’ayant jamais eu le permis dans aucun des pays où nous avons habité, conduire ne me manque pas. Par contre il était inenvisageable pour moi que l’on soit dans un ville où j’aurais perdu toute mon indépendance faute de transports en commun dignes de ce nom.

Daddy B. has an average of 1 hour and 15 minutes to go to work. It’s long. Twice more long than in Singapore, but no more than when we lived in Paris. Luckily he can work from home one or two days a week, so he is not compelled to make the trip daily. He comes back home around 8pm, which is rather better than in Singapore or in Paris.

Living without a car is also fine for Mimi B. and me. Indeed, Walnut Creek offers us everything we need in everyday life: a big library, footpaths for walking, a wonderful playground, lots of greenery, clean streets, large sidewalks, convenient crosswalks and a lot of shops and restaurants. We regularly go in San Francisco by BART and I never found it more annoying than going from suburb to Paris (I do not compare with Singapore where we had a subway stop in front of our building: what a dream!).

As I never had my driver license anywhere we lived, I don’t miss driving a car. But it was impossible for me to lost my independence in a city without a good transportation network.

Mimi B. dans le porte-bébé
Le siège-auto du piéton

 

Cela dit, il y a quand même des moments où, sans que cela soit indispensable pour nous, la voiture faciliterait tout de même le quotidien.

But, if it is not absolutely a need for us, a car could make some parts of the everyday life easier.

 

La voiture, un confort non négligeable

The car, a significant comfort

 

S’il y a bien un moment, où l’on se dit avec Daddy B. qu’une voiture ce serait bien, c’est sur la route du retour des courses. En général, on repousse toujours un peu au dernier moment. C’est à dire qu’on y va, la patte un peu traînante, vers 18 ou 19h le dimanche soir. En ce moment, à cette heure-là, le soleil est couché et dehors il fait nuit noire et assez froid. On aime bien notre Trader Joe’s, mais si il était plus près, ce serait mieux!

Et puis il y a aussi le week-end où l’on se sent toujours un peu limité. Non pas que San Francisco ce soit petit et qu’on en ait déjà fait le tour (loin de là!), mais parfois on aimerait bien aller voir ailleurs, du côté de la Napa Valley, de la Peninsula ou encore juste à côté explorer East Bay qui nous est encore quasiment inconnue, car le BART n’emmène pas partout! Pour les quelques excursions que nous avons fait en dehors de San Francisco et Walnut Creek, nous avons la plupart du temps loué une voiture.

If there was ever one moment where Daddy B. and I think that a car could be nice, it’s on the way back from shopping. Most of the time, we go at the very last moment. Towards 6 or 7pm on Sunday evening. So motivation is not at its top… In winter after 5pm the sun has set and outside it is dark and quite cold. We like our Trader Joe’s, but if it was closer, it would be better!

We also feel that we are a bit stuck to have fun during the week-ends without a car. San Francisco is not small at all (we still have a lot to do there!), but sometimes we would like to spend time around the Napa Valley, the Peninsula or just off to explore East Bay that we still don’t know very well as BART does not take us anywhere! For most of the latest trips we’ve done outside of San Francisco and Walnut Creek, we usually rent a car.

Panneau "Berkeley-Sacramento"

 

Après avoir passé plusieurs semaines à marcher 20 minutes aller, puis 20 minutes retour, nos sacs Trader Joe’s remplis pour la semaine, après avoir raté impuissants tous les événements et sorties aux environs impossibles à atteindre par les transports en commun, après avoir pris de nombreux taxis pour faire le trajet BART/maison tard le soir après des sorties à San Francisco, nous avons franchi le pas!

Nous avons décidé d’avoir une voiture… notre voiture!

Daddy B. se rendra peu sur son lieu de travail avec. En effet, les embouteillages peuvent être assez impressionnants pour aller à San Francisco depuis East Bay, car tout ce côté n’est desservi que par un seul pont (le Bay Bridge) qui est très vite bondé aux heures de pointe. C’est surtout le cas à l’aller puisqu’il y a un péage à franchir. Ce dernier est d’ailleurs la deuxième raison pour laquelle aller travailler en voiture à San Francisco n’est pas la meilleure solution : il faut compter entre 4 et 6 dollars en fonction du moment de la journée (soit entre 3,36 et 5,03€) pour chaque aller-retour (le pont n’est pas payant dans l’autre sens). Sans compter ensuite le tarif du stationnement pour la journée qui peut être exorbitant. En effet Daddy B., n’ayant pas de locaux fixes (il se déplace chez ses clients), n’aura pas de place attitrée et gratuite sur son lieu de travail.

Par contre, il pourra utiliser la voiture pour aller jusqu’à la gare de BART et s’économisera ainsi le trajet à pied et en navette qui est assez long. Il lui faudra partir plus tôt car les places de parking au mois sont déjà toutes réservées (nous sommes 3200ème sur la liste d’attente! et non il n’y a pas de zéro en trop!!!). Il lui faudra donc se garer sur la parking à la journée qui est rempli après 7h30.

After spending several weeks to walk 20 minutes to go, and then 20 minutes back with our Trader Joe’s bags filled for the week, after feeling powerless missing all events and outings unreachable by public transport, after paying many taxis to back home from BART late at night after a day in San Francisco… we have taken the plunge!

We decided to have a car … our car!

Daddy B. won’t use it a lot to go to work. Indeed, traffic jams can be quite impressive to go from East Bay to San Francisco as this side of the Bay is connected to SF with only one bridge (the Bay Bridge) which is very crowded during peak hours. This is especially true to enter SF since there is a toll to cross. The fees are the second reason why goind to SF by car is not the best solution for Daddy B. The bridge toll is between 4 and 6 dollars depending on the time of day (there is no toll on the way back). We also have to pay for parking which can be very expensive because Daddy B. works in his customers places, so he won’t have a free parking spot.

So he will probably use the car to go to the BART station. He will have to leave early because the monthly parking are already booked out (we are the 3200th on the waiting list!!!). He will therefore have to park on the daily car park which is full after 7:30 am.

Sur le pont en direction de San Francisco
Bay Bridge

Bay Bridge, San Francisco

 

La voiture nous servira surtout beaucoup le week-end. Ce qui ravit Mimi B. qui a déjà décidé que quand on aura la voiture, « on ira voir des animaux ». Il va falloir s’organiser une sortie au zoo! Pour nous, ce sera aussi l’occasion de refaire quelques trouvailles sur Craigslist tout en découvrant la région en aller les récupérer. Et puis on pourra retourner facilement à Sacramento, à Los Angeles et tout autour de la Baie.

Cela nous permettra aussi de rendre plus facile la tache hebdomadaire des courses en n’ayant plus à porter les galions de lait et de jus ainsi les sacs très lourds d’un plein hebdomadaire de courses, en accédant plus rapidement aux magasins et aussi en élargissant le nombre d’enseignes dans lesquelles on pourra se rendre (à Trader Joe’s, nous ne trouvons que l’alimentaire, pour le reste il faut aller à Target, encore plus loin, ou alors Walmart ou Cost-Co qui sont carrément inaccessibles à pied).

We will use the car a lot on weekends. Mimi B. is delighted and has already decided that when we have the car, « we will go to see animals. » We surely will have to organize a trip to the zoo! For us, it is also an opportunity to buy some stuff we need on Craigslist while exploring the Bay Area when we go grabbing them. And then we can easily return to Sacramento, Los Angeles and all around the Bay.

Shopping will be surely easier too as we won’t have to carry the heavy bags of a whole weekly shopping and we could go faster to groceries and also expand the number of stores in which we can go (in Trader Joe’s, we find food, for the rest we have to go to Target, which is further, or Walmart or Cost-Co that are downright unreachable by foot ).
Tunnel de nuit

 

Credit historic, credit score…

 

Mais alors comment faire pour se procurer une voiture aux Etats-Unis?

But then how to purchase a car in the United States?

 

Deux points importants sont à considérer :

D’abord nous n’avions pas d’économies personnelles pour acquérir une voiture. Il nous était donc impossible de financer directement cet achat nous-même.

En France, quand on est dans ce cas, on demande un crédit à sa banque et si il est accepté le problème est réglé. Sauf qu’ici les crédits, ça ne fonctionnent pas du tout de la même façon. On n’étudie pas vos revenus et votre taux d’endettement pour savoir si vous pouvez ou non avoir une facilité de paiement.

On arrive donc au deuxième point. Aux Etats-Unis, pour accorder (ou pas) un crédit, on étudie un petit chiffre magique : le « credit score » directement relié au « credit historic ».

Qu’est ce que ça veut dire? Plus on a de crédits correctement payés, plus le score est bon et donc plus on peut encore et toujours payer à crédit. Je simplifie un peu, mais cela veut aussi et surtout dire que si on n’a jamais eu de crédit aux Etats-Unis, il faut construire son credit historic avant de pouvoir acheter quoi que ce soit à crédit. A noter que ce fameux credit historic n’est pas seulement utile pour les crédits conséquents. Il est demandé un peu partout  : pour louer un appartement (cela rassure le propriétaire), pour payer en plusieurs fois sur internet, etc… Bref pour nous, petits Français fraîchement arrivés, impossible d’avoir ce genre de facilité de paiement avant un moment.

There are two important points to consider:

First we had no personal savings to buy a car. It was therefore impossible to us to finance the purchase ourselves.

In France, in this case, you ask for a credit to your bank and, if it is accepted, the problem is solved. But credits don’t work in the same way at all in US. They don’t study your income and debt ratios to tell you whether or not you can have a payment facility.

So we come to the second point. In the United States, granting (or not) a credit depends on a magic number: your « credit score » directly connected to your « credit historic. »

What does it mean? The more you pay properly your credits, the more your score is good and so the more you can still and always pay on credit. I’m simplifying a bit, but there it is our main problem: if you’ve never had credit in the United States, you must build your credit historic before you can buy anything on credit. And this historic is not only useful for substantial credits. You need it to rent an apartment (it reassures the owner), to pay your purchases in installments,… So for us, who are totally new here, it was impossible to have this kind of payment facility before a while.

 

Donc pas d’économies et pas de crédit… ça semblait plutôt mal parti!

So, no savings and no credit … it looks rather complicated for us to have a car!

 

Le choix du lease et la négociation

Why did we choose a lease and how did we negociate?

 

Finalement en se renseignant sur internet et auprès des collègues de Daddy B., nous avons appris que certains concessionnaires acceptaient de faire des « leases » à des clients sans credit historic. Il s’agit d’une location longue durée de voiture neuve, qui, quand elle arrive à son terme permet soit d’acheter la voiture, soit de repartir sur un autre lease, soit de terminer le contrat purement et simplement. Le lease a aussi et surtout l’avantage quand on paye ses mensualités dans les temps de commencer à se construire un credit historic et donc d’améliorer au fur et à mesure son credit score.

Il y a deux semaines, nous nous sommes donc rendus chez Ford. Constructeur historique, bien exporté dans le monde entier, la popularité de la marque nous a plutôt rassuré et nous connaissions déjà un peu les modèles.

On cherchait de préférence une voiture un peu surélevée pour ne pas se sentir tout petits aux milieu des pick-ups, fourgonnettes et autres 4×4 qui sont légion ici. Avec ses 7 places et ses options impressionnantes, le Ford Explorer nous plaisait énormément. Mais avec des mensualités autour de 600-700 dollars (soit 505 à 590€), c’était hors-budget pour nous. Nous avons donc demandé un devis pour le Ford Escape, plus petit (5 passagers), mais très bien aussi.

Premier prix annoncé pour un Ford Escape 2015 gris métallisé, sièges en cuir chauffants et tout un tas d’options dont la navigation incluse dans l’ordinateur de bord : $410 par mois sur 36 mois, avec un « down payment » (première provision) de $3000 (2527€).

Finally we learned thanks to internet and from Daddy B’s colleagues that some car dealers offer « long term leases » for customers without credit historic. This means that you rent a new car for a long time (2 to 3 years) and then you can either buy the car, or sign on another lease or terminate the contract. The lease also has the advantage of building your credit historic if you pay monthly on time, so you can improve your credit score.

Two weeks ago, we went to Ford Walnut Creek. Historical manufacturer, well exported around the world, the popularity of the brand reassured us and we knew a bit some models.

We were looking for a SUV because we didn’t want feel too small surrounded by minivans, pickups and other 4×4 that abound here. With its 7 passengers and impressive options, we liked a lot Ford Explorer. But it was off-budget for us ($600-700 monthly). We asked for a quote for Ford Escape, smaller (5 passengers), but still a very good car.

First offer for a 2015 Ford Escape, gray metallic, heated leather seats and a whole bunch of options including navigation included in the trip computer: $ 410 per month for 36 months, with a down payment of $ 3000.

 

Après avoir négocié un peu, nous avons signé pour ça :

After negotiating a bit, we signed up for this:

Ford Escape blanche 2015
Notre voiture

 

En effet, la première offre était trop élevée pour nous, la commerciale est revenue avec une seconde offre : Ford Escape SE 2015 blanc, siège synthétique et pas de navigation. Après avoir étudié notre cas, elle ne pouvait pas faire de lease sur 36 mois, car nous ne sommes pas résidents aux Etats-Unis mais en visa de travail (à durée limitée). Elle nous a donc proposé un down payment de $2750 (soit 2335€) et $389 sur 24 mois (330€), que nous avons réussi à faire baisser à $359 (305€).

Nous avons donc maintenant une voiture toute belle, toute neuve! Notre première voiture neuve en fait, puisque jusqu’ici nous n’avions acheté qu’une C4 d’occasion en France.

Indeed, the first offer was too high for us, so the seller showed us a second offer: Ford Escape SE 2015, white, synthetic seats and no navigation. After studying our case, she could not make a lease for 36 months, since we are not residents in the United States but on working visa. The offer was a down payment of $ 2,750 and $ 389 monthly during 24 months. We managed to reduce from $ 389 to $ 359.

So now we have a very nice car, a new one! Our first new car actually, since so far we only bought a used C4 in France.

L'inétrieur de la voiture

Les compteurs

Côté passagers
Le siège auto de Mimi

 

Nous l’avons récupérée la semaine dernière juste après avoir signé notre contrat d’assurance. Nous avons opté pour State Farm qui nous a fait une offre intéressante car nous avons accepté de prendre également l’assurance habitation chez eux. Nous payons donc $103 (87,50€) pour la voiture et $12 (10,20€) pour l’appartement (par mois, taxes comprises).

Daddy B. a aussi été le lendemain chez Jeep et a demandé les prix pour une Jeep Cherokee. L’offre proposée par le vendeur était plus intéressante, mais le vendeur ne pouvait pas donner de réponse définitive à Daddy B. le jour même. Nous avons attendu le lendemain et il a fallu un peu courir après le vendeur pour qu’au final il change de discours sur l’offre et nous demande encore d’attendre. Nous avons préféré laisser tomber.

We had it since last week just after signing our insurance contract. We chose State Farm because they had a good offer as we took also the home insurance. We pay $ 103 for the car and $ 12 for the apartment (per month, including taxes).

Daddy B. went also to Jeep Walnut Creek and asked prices for a Jeep Cherokee. Their offer was more interesting, but the seller could not give a definitive answer to Daddy B. the same day. We waited the next day but the seller was not easy to reach on the phone and at the end he changed its offer. We preferred to drop.

 

Et pour vous, la voiture c’est indispensable, confortable ou inutile?

For you, is car a need, a comfort or useless?

En un clin d'oeil #1 - San Francisco
La photo du mois de janvier : Qu'évoque pour vous l'Océan?

8 Réponses

  1. On est dans la South bay et pour nous c’était absolument indispensable. Comme toi j’en ai eu très très vite marre d’aller faire les courses à pied, enfin pour moi en velo parce que a pied c’est trop loin. Et ramener des courses à velo… comment dire… c’est chaud (ou alors il faut y aller tous les jours pour ramener trois trucs à chaque fois). Et pareil, on s’est dit que pour visiter ce serait carrément plus simple. On a pas le BART mais le caltrain mais il fait qu’une ligne droite entre Gilroy et SF pas plus… ça limite un peu.
    Par contre, on l’a achetée d’occaz a un particulier en payant tout d’un coup. On en est très contents 🙂

    Voila voila

    • Eva B

      Merci Karine pour ce partage d’expérience. C’est vrai qu’en fonction d’où on habite on n’a pas tous les même besoins. J’ai l’impression que le Caltrain est beaucoup moins pratique que le BART, les stations me semblent moins bien situées par rapport à celles du BART qui sont plus centrales et qui communiquent assez facilement avec le reste du réseau en place à SF. Pour moi qui ne conduis pas, c’était indispensable!
      Chapeau pour les courses à vélo, c’est presque acrobatique!!! Et super pour votre voiture, ce n’est pas toujours évident de trouver une bonne occasion, alors tant mieux! 🙂

  2. Voici un article très complet !
    Votre voiture elle tue sa mémé quoi !
    Et tu as oublié un point très important : maintenant nous pouvons aller chez les copains à San José à 1h de la maison !!!
    Et ça commence (presque) maintenant !!!!

    • Eva B

      Merci! 🙂
      Ah oui, pour San Jose, vous risquez de nous voir débarquer régulièrement!!! 😀 Vivement samedi d’ailleurs!

  3. Ici c’est juste impossible sans voiture… Mais on s’en sort bien car on vit pas très loin du boulot de mon mari, donc on s’en sort avec une seule voiture !

    • Eva B

      C’est vrai qu’avec une seule voiture pour une famille de 4, vous passez presque pour des ovnis aux US! lol Nos voisins, avec leurs 2 ados, ont 4 voitures!!! 🙂

  4. Ouah, joli la voiture ! Nous on l’a acheté chez CarMax (a Washington DC) et on a traversé le pays avec.
    par contre, pour l’assurance, c’est pas mal, mais tu es assuré jusqu’à quel montant pour cette mensualité ? Car ici, tu choisi le montant d’assurance. Au début j’étais chez Geico : $ 1800 poour 6 mois ($300 / mois) ! Maintenant j’ai changé je suis chez AIS pour $ 574 / 6 mois pour les mêmes prestations !

    Un bonjour d’Albany (au nord de Berkeley).

    • Eva B

      Bonjour Pierre-Yves
      Merci pour ton commentaire et bienvenue sur le blog.
      Pour l’assurance de la voiture, les montants pris en charge et les « deductibles » dépendent de la situation en cas d’accident (si on est en faute ou pas, à combien s’élève les réparations etc… bref si tu veux des informations détaillées, je pourrais te les fournir par e-mail, mais c’est un peu compliqué). Comme c’est une voiture neuve, elle est encore sous garantie (pendant 3 ans) donc pour tout ce qui est panne moteur etc… ce sera pris en charge par Ford.
      On habite vraiment pas loin en tout cas! J’espère qu’East Bay vous plait autant qu’à nous! 🙂

Laisser un commentaire