Manille et ses environs – Tomber sous le charme d’une région mal aimée

Classé dans : Philippines | 4

By Mummy B.

 

 

Je vous l’avais promis, vous les avez attendu (peut-être?)… ils arrivent! Les articles « Voyage » sont de retour!

Il faut vraiment que je vous raconte les expériences incroyables et inoubliables que nous avons vécu à Séoul et aux Philippines. Je commence par elles. Le voyage est plus récent (fin juin-début juillet) et a marqué notre dernière escapade en Asie du Sud-Est avant de quitter Singapour pour un été en France, puis d’arriver en Californie début octobre.

 

Pourquoi les Philippines, alors que tant de pays mythiques et encore inconnus nous tendaient les bras? Et pourquoi l’île de Luzon, celle dont on parle le moins dans les guides plutôt que les Visayas ou Bohol qui font tellement rêver?

A vrai dire, ce n’était pas notre premier choix pour cet ultime voyage avant de quitter la Cité-Etat singapourienne. Nous rêvions du Myanmar, du Laos, du Vietnam…

C’est la raison plus que le cœur qui nous a poussé à terminer cette parenthèse asiatique là-bas.

 

Drapeau philippin flottant au vent

 

D’abord pour des raisons financières. Avec un déménagement à l’autre bout du monde prévu, nous ne pouvions pas nous permettre un budget trop conséquent. Entre les vols (pour 3, puisque passé 2 ans Mimi aussi devait payer son billet), les éventuels visas (pour le Vietnam par exemple), le logement et les activités touristiques, la plupart des destinations étaient hors-budget.

Ensuite les jours de congé de Daddy B. étaient limités. Nous voulions profiter de notre séjour en France et il ne pouvait donc pas se permettre de prendre beaucoup de jours pour nous permettre de découvrir des pays ou régions qui nous tentaient tant et dont nous avions tellement entendu parler.

Nous commencions à sérieusement abandonner l’idée d’une dernière escapade asiatique…

 

Et puis une opportunité s’est présentée : Daddy B. avait un déplacement professionnel à Manille. Son vol serait donc payé par l’entreprise. Après un petit tour sur son programme de fidélité Singapore Airlines (meilleure compagnie du monde que je n’avais alors pas encore testé) et nous avons eu la confirmation que nous avions assez de miles pour que les billets de Mimi B. et moi soient gratuits. L’hôtel et les repas de Daddy B. seraient également pris en charge par son entreprise pendant la semaine. Pour le reste, nous savions qu’un budget minime serait nécessaire, comme vous pourrez le constater dans les prochains articles. Daddy B. a pu prendre 2 jours s’assurant un long week-end afin que nous visitions les alentours ensemble et les jours où il travaillerait, je me concentrerai sur Manille.

Nos deux principaux soucis pour ce voyage étaient donc réglés. Mais… Manille???

 

Vue de MAnille depuis la salle du petit déjeuner de notre hotel

 

Après un petit tour sur les forums et les guides touristiques, j’ai un peu douté. Dangereuse, inintéressante, bruyante, sale… le portrait ne donnait pas franchement envie et il semblait difficile d’y trouver des activités à faire. La plupart des voyageurs ne semblaient y consacrer qu’une petite journée (voire aucune) avant de s’envoler rapidement vers des îles plus populaires. Pourtant il faudrait bien que je m’occupe pendant 4 jours sur place… Et, pour finir de nous décourager, nous allions atterrir en plein début de la saison des pluies. Heureusement, motivés par les rizières en terrasse de la région Ifugao nous n’avons pas laissé tomber ce projet et confirmé nos vols. Et je vous rassure tout de suite, même si vous vous en apercevrez dans les prochains articles, la météo n’a pas été trop capricieuse finalement.

Vue sur les montagnes et les rizières en terrasse

 

Au final, on ne regrettera rien. Vraiment, parce que :

logo

 

C’est leur slogan. On le voit un peu partout, notamment à l’arrivée à l’aéroport. Mais aussi sur presque tous les prospectus touristiques. Et c’est bien vrai!

 

Si la Malaisie a été le pays de la simplicité, le Cambodge celui du sourire (bien plus que la Thaïlande qui a plutôt été celui des contrastes), les Philippines resteront pour nous le pays où nous avons vraiment pu échanger et rire avec les locaux. Leur maîtrise de l’anglais, bien sûr, a aidé. Mais le tempérament des Philippins aussi! Des personnes chaleureuses et bavardes, toujours prêtes à partager une petite tranche de leur vie, à en connaitre d’avantage sur nous aussi et puis à nous raconter des blagues ou des anecdotes amusantes.

Nous en sommes revenus avec des étoiles dans les yeux, le cœur et la tête plein de tous ces moments uniques passés avec Roméo, Dagoul, Randy, Pol, Armie, Jomari et les autres… Ces hommes et ces femmes qui ont croisé notre route au détour d’une rue, dans un parc, dans un taxi, au milieu des rizières en terrasse…

 

Mimi et Pol, rencontré au Rizal Park

Nous sommes arrivés sans trop d’attente (exceptés pour les rizières en terrasse qui nous faisaient rêver, mais aussi un peu peur avec une pitchoune de tout juste 2 ans) et nous nous sommes laissés happés par la population, l’histoire et les paysages fascinants de cette région. Une envie d’y retourner s’est ancrée en nous. Les Philippines, c’est grand, nous n’en avons vu qu’un petit bout et sommes tombés sous le charme.

 

Si vous voulez en savoir plus sur cet inoubliable voyage dans un pays où le sourire et le rire font partie de la culture locale, allez jeter un oeil à notre récit « jour après jour »:

A la découverte d’Intramuros, le quartier historique de Manille

Visiter l’Ocean Park, car il faut bien des journées spéciales « enfant »

Rencontrer les orphelins de l’Asociacion de Damas de Filipinas

Admirer les fontaines du Parc Rizal

Prendre un bus de nuit pour Banaue, au coeur de la région des guerriers Ifugao

Randonner au milieu des rizières en terrasses de Batad et Hapao

Finir cette semaine extraordinaire au dessus du volcan Taal.

 

 

The 20th in America - Novembre 2014 : Mon voisinage
Voir et toucher à l'Aquarium of the Bay (San Francisco, CA)

4 Réponses

  1. Il y avait un poste de prof à Manille à un moment et quand j’en avais parlé à ma collègue de Singapour elle m’avait dissuadé… non, c’est dangereux, n’y va surtout pas… j’ai hâte de lire la suite !

    • Eva B

      Oui, c’est ce que j’ai le plus entendu sur Manille. Je pense que comme partout, il y a des quartiers plus ou moins sûrs. J’appréhendais un peu de me promener seule avec Mimi et finalement nous n’avons rencontré que des gens adorables. Pour y vivre, par contre, je ne sais pas si ça m’aurait convenu (bien que pour les voyageurs, il y a des tonnes de choses à visiter aux Philippines!).

  2. Enfin quelqu »un qui trouve Manille pas si mal.

    Personnelemnt je vis aux Philippines depuis presque 4 ans mais pas à Manille 200 km au sud est et là la vie est formidable.

    Manille uniquement quand j’y suis obligé. La circulation y est infernale et la conduite dangereuse.

    J’ai hate de découvrir la suite.

    Cordialement
    Daniel

    • Eva B

      Merci Daniel pour ce gentil message.
      C’est vrai que la circulation peut être assez difficile à Manille, en fonction des horaires ça peut vraiment compliquer les choses.

      J’écrirai la suite bientôt!

      En espérant que les articles te plairont autant. 🙂

Laisser un commentaire