Cuisiner avec les tout-petits (et notre recette!)

Cooking with toddlers (recipe inside!)

 

By Mummy B.

 

Sors de ma cuisine… ou pas!

Get out of the kitchen… or not!

La cuisine, le four, les appareils électro-ménagers… cela fait souvent penser aux parents à accidents domestiques, danger et interdit, plutôt que plaisir de cuisiner, passion et partage. Cette pièce d’où sort tant de bonnes odeurs, de délicieux petits plats, cette pièce qui met tous nos sens en éveil et où nous passons chaque jour du temps est bien sûr très attirante pour les enfants, mais souvent ils en sont bannis. Quel dommage!

Avec quelques précautions, un peu d’attention et beaucoup de plaisir, on peut vraiment passer un bon moment familial, ludique et éducatif avec nos bambins tout en leur donnant le goût de la bonne nourriture et pourquoi pas éveiller chez eux une future passion!

Kitchen, oven, household electrical appliances … They often bring to parent’s mind domestic accidents, danger and forbidding, rather than cooking pleasure, passion and sharing. This room where everything seems to smell so good, where so much delicious dishes are made, this room that awaken all our senses and where we spend time each day is of course very attractive to children, but often they are excluded. What a pity!

With a few precautions, a little attention and a lot of fun, we can really have a good family time, full of fun and educational with our kids while giving them a love of good food and why not awaken in them a future passion!

 

Enfilez vos toques et vos tabliers, on va cuisiner!

Put on your chef’s hat and your kitchen apron, let’s go cook!

 

Mimi avec Mamy NB. / Mimi with her grandmother
Mimi avec Mamy NB. / Mimi with her grandmother

 

Lundi dernier, Varvara (2ans) et sa maman Svetlana sont venus à la maison pour un atelier cuisine. Souvent ce genre d’activité, quand elles sont organisées par des associations ou des entreprises, requière un minimum d’âge (autour de 4/6 ans la plupart du temps), impossible donc d’y inscrire Mimi B. Alors on a décidé de faire ça chez nous et… c’était vraiment très chouette!

Last Monday, Varvara (2 years old) and her mother Svetlana came at home for a cooking workshop. Most of the times, this kind of activity requires a minimum age (around 4/6 years old) when they are organized by associations or companies. Therefore we can’t enroll Mimi B. So we decided to do this at home … and it was really fun!

Astuces et conseils pour cuisiner avec les tout-petits

Hints and Tips for cooking with toddlers

 

BD humoristique sur la cuisine avec un enfant
-I should’nt stir up like this? – With the wooden spoon, it is better!                                                                                     Crédit photo : Extrait de la BD « La cuisine des Sisters » Editions Bamboo, source : Ouest-France

 

Il est difficile de donner un âge à partir duquel on peut commencer à cuisiner avec son enfant. Pour des recettes simples et plutôt rapides (comme notre recette de Muffins moelleux vanille-coco plus bas), on peut essayer autour de 18 mois (plus ou moins tôt, en fonction du degré d’intérêt et d’autonomie de l’enfant).

It is difficult to preconise this or that age to start cooking workshop with your child. For simple and rather quick recipes (like our recipe for soft vanilla-coconut muffins below), you can try around 18 months (sooner or later, depending on the degree of interest and autonomy of your child).

 

S’amuser :

C’est le maître-mot! On ne va pas faire de son petit le futur Paul Bocuse ou Jamie Oliver en un petit atelier et ce n’est de toutes façons pas le but (ni de le rendre autonome pour qu’il prépare les repas pour toute la famille… quoique ce serait plutôt pratique!). Bref, on choisit un moment où l’on n’est pas stressée, l’enfant pas fatigué et on y va dans la bonne humeur. Du coup, pour éviter les crises, on prépare le terrain : les mamans plus maniaques auront balisé, enveloppé, protégé le plan de travail, les moins maniaques (ou les moins prévoyantes) s’armeront d’un balai et d’une éponge à la fin de l’atelier!

Chez nous, il y a eu de la farine renversée un peu partout et puis on s’en est même mis sur le bout du nez! Ce qui a bien amusé les filles, mais aussi les mamans!

Pour certains, la confection d’une toque de fortune juste avant l’atelier mettra tout le monde dans les meilleures conditions alors que d’autres s’amuseront à ne pas utiliser de cuillère et tout mélanger avec les doigts. Chacun son truc, le but est que l’on passe un bon moment de complicité avec son enfant!

Having fun:

This is the most important! You will not make your little one become a future Paul Bocuse or Jamie Oliver in a short workshop and anyway,this is not the goal (nor make him/her be able to prepare dinner for the whole family … though that would be quite handy!). So you should choose a time when you are not stressed, the child not tired and everybody is in good mood. In order to avoid crises, the manic moms should prepare the work surface (mark an activity zone, wrap and protect it), while the less manic ones (or less foresighted) should know that sponges and broom will be very useful at the end of workshop.

During our workshop, there was flour spilled everywhere and we had fun putting it on our noses! That makes the little girls laugh, and so do the moms!

For some people, making a chef’s hat just before the workshop will make everyone in the best conditions, while others will be happy to avoid using spoons and mix it with fingers. To each his own, the goal is having a quality time and complicity moments with your kid! So it’s really up to you!

 

De la farine sur le nez

 

Satisfaire leur envie de faire tout seul :

Préférer des recettes qui leur permettent de faire beaucoup de choses seul. Personnellement je trouve la pâtisserie basique, idéale pour ça. Parce qu’il suffit de compter ou mesurer les ingrédients, les ajouter (dans un ordre plus ou moins précis selon les cas), mélanger et mettre au four. Comme je préfère les petits gâteaux (muffins ou cupcakes), on ajoute aussi l’étape remplir les petits moules qui plait bien à Mimi. Mais chacun aura ses préférences et ses idées de recettes qui laisseront l’enfant mettre vraiment « la main à la pâte ».

Satisfy their desire to do it by themselves:

You can try to find recipes that allow them to do many things on their own. Personally I think that basic pastry is ideal. Indeed you just need to count or measure ingredients, mix them (with more or less steps, depending on the case), stir up and bake. If, like me, you prefer muffins and cupcakes, you also have to fill paper baking cases… Mimi B. loves this step! But everyone has their favorite recipes and ideas that will involve the children.

 

Mimi coupe elle-même son beurre

 

Maman tient le saladier

 

Mimi et Mummy remplissent les caissettes à muffins

 

Ne pas forcer :

Selon le degré d’intérêt de l’enfant, il pourra suivre l’activité pendant 5 minutes… ou moins… ou beaucoup plus… ou s’en aller, puis peut-être revenir un peu plus tard et vouloir à nouveau participer. Pas de soucis! Le mieux est de ne pas obliger l’enfant à suivre tout ou partie de l’atelier si ça ne lui convient pas ou si il se lasse. On peut inciter par le jeu et on essaye d’accueillir au mieux les envies de l’enfant pour faire naître chez lui l’intérêt de la cuisine. Et puis au final, si ça ne l’intéresse pas du tout, ce n’est pas grave non plus! Encore une fois… chacun son truc!

Do not force:

Depending on the degree of interest, your child can follow the activity for 5 minutes … or less … or more … or go away, then maybe come back later willing to participate again. No worries! It is best not to force a toddler to follow all or part of the workshop. You can encourage through play and try to be understanding with your child’s desires in order to awaken (maybe) an interest for cooking. But in fact, your child can be simply not interested in this kind of activity and it does not matter either! Again … each to his own!

 

Penser « ludo-éducatif » :

Acquérir du vocabulaire : On peut nommer chaque ingrédient qui va participer à la recette. On peut faire de même avec les ustensiles. Comme nous sommes expatriés en Californie, nous doublons la tâche en le faisant dans les deux langues (français/anglais).

Compter chaque ingrédient : le nombre d’œufs, le nombre de tasse de sucre/farine/lait…

Décrire les ingrédients : les couleurs (jaune d’œuf, chocolat marron, farine blanche, courgettes vertes, tomates rouges), la texture (dur/mou…), la forme, froid/chaud…

Développer son goût :Tester certains aliments seuls au cours de la recette (pâte à gateau crue, beurre, sucre, lait de coco, sel, légumes crus puis cuits…)

Apprendre le partage et à attendre son tour : Quand on cuisine à plusieurs, on ne peut pas tous remuer la pâte en même temps, on met les œufs l’un après l’autre, certains s’occuperont de verser la farine, d’autres le sucre, il faut aussi se prêter le couteau ou le fouet

Ranger et nettoyer : cela fait aussi partie du travail de cuisinier!

 

Mimi mélange son gateau Mimi contente de cuisiner
Mimi la gourmande Mimi se régale


Thinking « edutainment »:

Counting each ingredient: the number of eggs, number of sugar / flour / milk cups …

Building some vocabulary: You can name each ingredient that will participate in the recipe. You can do the same with the utensils. As we are expatriated in California, we double the task by doing in both languages (French / English).

Describing the ingredients: colors (yellow egg yolk, brown chocolate, white flour, green zucchini, red tomatoes), texture (hard / soft …), shapes, hot / cold …

Developing the taste: Try some ingredients (raw cake batter, butter, sugar, coconut milk, salt, raw and cooked vegetables …)

Learning to share and to take turns: When cooking with others, you can’t be the only one who always stir the dough, you also have to put the eggs one after the other, some will add the flour, for others the sugar and you also have to share the knife, the spoon or the whip

Tidy up: this is also part of cooking!

 

Petites astuces pratiques :  

Small practical tips:

 

N’hésitez pas à partager les vôtres dans les commentaires, je les rajouterai ici!

Feel free to share yours in the comments, I will add them here!

 

Casser les œufs : Pour que Mimi et Varvara puissent casser elles-même leurs œufs sans notre aide, je leur ai demandé de le faire une première fois chacune au dessus d’un petit bol. Il nous a été facile d’enlever avec les doigts les coquilles tombées dedans et elles ont ensuite pu verser le contenu de leur bol dans le saladier avec le reste de la préparation. Et réitérer l’opération, puisqu’il nous fallait 4 œufs.

Breaking eggs: In order to let Mimi and Varvara break their eggs without our help, I asked them to break the first one over a small bowl. It was easy for us to remove the shells pieces with our fingers and they were then able to pour the contents of their bowl into the bowl with the rest of the cake batter. And then they repeated the operation, since we needed 4 eggs.

Mimi casse un oeuf Varvara casse son oeuf

Oeuf et coquille dans le bol

 

Mesurer les ingrédients : Le verre doseur est trop compliqué à utiliser seul pour un jeune enfant qui ne comprend pas forcément l’intérêt de verser « jusqu’à ce trait là et pas plus » et n’aura pas forcément l’agilité pour le faire. Tandis que remplir un verre, une tasse ou un pot de yaourt, c’est beaucoup plus simple. Aux Etats-Unis, les mesures ne sont pas en grammes mais en cup. J’ai acheté un set de cups de mesure : des sortes de grosses louches qui mesurent chacune 1/4, 1/3, 1/2 et 1 cup. Très pratique avec les enfants, il suffit de leur donner la bonne cup de mesure de la plonger dans le sac de farine ou de sucre et de racler le dessus pour avoir la bonne quantité. En France, vous pourrez utiliser un verre à moutarde (de 20cl) qui contient 100g de farine ou 150g de sucre par exemple et convertissez vos recettes pour faciliter la tâche à votre enfant.

Measuring the ingredients: In France, we use the metric system (gramms), not cups, in order to measure ingredients like flour or sugar and this way is more complicated for young children. Filling a glass, cup or pot of yogurt, it’s much more simple. When I arrived in US, I bought a set of measuring cups: 1/4, 1/3, 1/2 and 1 cup. This is very convenient with children: just give them the right measuring cup, let them dig into the bag of flour or sugar and scrape the top of it to get the right amount.

 

Varvara et la cup de mesure

 

Cuisiner tout seul son propre repas : On peut proposer à l’enfant de préparer lui-même son sandwichs ou son wrap : on évitera de proposer de tartiner un beurre tout juste sorti du frigo. Mais l’enfant pourra recouvrir de cream cheese ou de houmous des tranches de pain ou des tortillas (avec un couteau en plastique, avec l’aide d’un parent, avec les doigts…), choisir la composition en piochant dans des bols les ingrédients prédécoupés (morceaux de concombres, dés de jambon, fromage râpé…). Tout cela est très facile et sera très satisfaisant pour un petit débrouillard qui veut préparer son repas.

Letting them Cook their own meals: Try first with sandwich or wrap: of course you will avoid spread butter straight from the fridge. But your child can totally cover some slices of bread or tortilla with cream cheese or hummus (with a plastic knife, with your help if your child asks for it, with fingers …). Your little one can also choose the composition picking up into bowls some pre-cut ingredients (slices of cucumber, diced ham, grated cheese …). All this is very easy and very satisfying for a confident toddler who wants to prepare dinner.

 

Notre recette spéciale tout-petits : Les Muffins moelleux Vanille-Coco

Our toddler-friendly recipe : Soft vanilla-coco muffins

 

Pour 12 muffins4 oeufs240 g de farine200 g de sucre240 g de beurre ramolli salé2 c. à soupe d’extrait naturel de vanille200ml de lait de cocooptionnel : sucre glace pour la déco Yield : 12 muffins4 eggs2 cups all-purpose flour1 cup sugar1 cup butter salted2 tbsp pure bourbon vanilla extract1 cup light coconut milkoptionnal : powdered sugar to decorate

Ingrédients pour muffins vanille-coco

 

Mélanger les œufs et le beurre préalablement ramolli (nous l’avons passé un petit peu au micro-onde car il sortait du frigo)
Ajouter le sucre en poudre et mélanger
Ajouter la farine et mélanger à nouveau
Verser le lait de coco et la vanille et… mélanger encore (là, vous devez commencer à sentir vos biscottos!)
Répartir la pâte dans des caissettes en papier (au 3/4 environ) ou beurrer un moule plus grand
Mettre au four à 150°C, la durée du cuisson dépendra de la taille du moule choisi (quand la lame de votre couteau ressort sèche du gâteau, c’est prêt!)

Dernière étape : Régalez vous!

 

Et voilà le résultat!

 

Mix eggs and butter (previously softened: we put it a little bit in the microwave as it came out of the fridge)
Add the sugar and stir
Add flour and stir again
Pour the coconut milk and vanilla extract and… stir again … (there, you probably feel like a bodybuilder in action!)
Fill paper liners with batter or in a bigger mold
Bake at 300 °F, the duration depends on the size of the mold (when the blade of your knife is dry when you put it in and out : cake is ready!)

Last step: Enjoy!

 

Bon appétit Mimi!

Mais avec les tout-tout petits, on ne peut pas… si?

It’s not possible with younger babies, is it?

 

Avant 18 mois, c’est aussi possible! Mais différemment.

Before 18 months, it is also possible! But in a different way.

Ramollir le beurre façon Mimi
Le jour où Meryl m’a aidé à ramollir le beurre… OK, je n’avais rien demandé! (février 2013)
The day when Mimi helped me to soften butter… Well, I didn’t ask anything! (February 2013)

Le goût :

Avec les plus jeunes, on peut déjà les initier. Quand Mimi était plus petite, elle avait droit de rester à un endroit de la cuisine délimité ou de rester près de moi quand je coupais mes légumes (souvent dans le salon : je suis très contente d’avoir maintenant une cuisine ouverte, je me sens moins isolée quand je fais la popote!). Avec l’apparition des dents, on peut commencer à donner des morceaux (fruits, légumes, pain) aux bébés qui pourront s’y faire les quenottes et appréhender de nouveaux goûts et textures.

Taste :

With younger ones, you can already initiate. When Mimi was a baby, she was entitled to stay in a defined area of the kitchen or next to me when I was cutting my vegetables for example (I did it often in the living room: I am very happy now to have an open kitchen, because I feel less isolated when I cook!). With the first teeth, we can begin to give her pieces (fruits, vegetables, bread) in order to let her used to experiment new tastes and textures.

 

Les jeux d’imitation :

Mimi avait aussi à sa disposition assez tôt de la dînette pour pouvoir m’imiter. C’était vraiment un jouet qu’elle aimait sortir quand j’étais moi aussi en train de découper carottes, brocolis et autres légumes colorés qui l’attiraient beaucoup. Elle s’installait  mes côtés et on s’affairait ensemble. On trouve facilement des kits à découper avec des légumes scratchés que l’on peut séparer à l’aide d’un couteau. En plus cela leur fait travaille la motricité fine!

Pretend play :

Mimi also had toys cooking set as she loved (and still loves!) imitate me. It was really a toy she liked to play with when I was also cutting carrots, broccoli and other colorful vegetables that attracted her a lot. She used to move beside me and we worked together. Some sets are provide sliceable velcro vegetables which can be separated with a fake knife. And that makes them work fine motor skills!

 

Les premiers gestes accompagnés :

Laver les ingrédients : à partir du moment où l’enfant apprend à se laver les mains, on pourra aussi lui apprendre à laver les légumes ou les fruits. Faire des patouilles dans l’eau, en général, ils adorent ça… alors autant lier l’utile à l’agréable!

Faire une salade composée ensemble : Très facile dès le plus jeune âge, l’enfant peut s’amuser à ajouter les ingrédients déjà coupés (bâtonnets de carottes, tomates cerises, oeufs durs…), plus tard quand il aura acquis un peu d’adresse, il pourra même aider pour ajouter les ingrédients de la sauce vinaigrette et la verser dans la salade.

Mélanger : Une salade composée, une pâte à gâteau, une sauce. De préférence on essaiera d’utiliser un contenant un peu plus grand que nécessaire (ou de ne pas râler si il y en a un peu partout). D’abord en accompagnant son geste, puis petit à petit, on pourra laisser son enfant qui grandit gérer cette étape seul.

 

Et tant d’autres choses encore…

 

The first steps together:

Washing ingredients: when your child starts learning to wash hands, you can also teach him to wash vegetables or fruits. They usually love to make splashes in water, why not combine education with fun?

Making a mixed salad together: Very easy from an early age, the child can have fun adding ingredients already chopped (carrot sticks, cherry tomatoes, hard boiled eggs …), later when he has gained some address, it may even help to add the sauce ingredients and pour dressing into the salad.

Stiring up: A salad, a batter, a dressing. Don’t forget to use a bigger content than necessary if you don’t want half of the mix get away… You can first help your child, and then little by little, you can let your little one handle this step alone.

 

And so much more…

 

Mimi dénoyaute les abricots
Chez Mamy NB / At Mamy NB’s Home

 

 

 

Et vous la cuisine avec vos petits, ça se passe comment?

Vous avez des idées de recettes? Des astuces?

What about you? Do you cook with your toddler? How?

Do you have any recipe ideas or tips?

 

Et n’oubliez pas de vous inscrire à notre concours de Noël pour recevoir de jolis cadeaux!

And don’t forget our Christmas contest to receive some nice gifts!

Le père Noël va passer pour vous! Ou pourquoi s'inscrire à la Newsletter aujourd'hui?
The 20th in America - Novembre 2014 : Mon voisinage

8 Réponses

  1. She’s soooo cute !
    J’ai tenté la pâtisserie en classe l’autre jour avec six petites terreurs de cinq ans. Ma patience a souffert 😀

    • Eva B

      Merci! 🙂
      6 enfants à toi toute seule? Ba en même temps tu as mis la barre haute aussi! lol Nous c’était le ratio 1 adulte/1 enfant! Quand même plus facile à gérer! lol

  2. Nous aussi, on fait beaucoup de gâteaux ici. Par contre, mes 2 derniers de 2 ans n’écoutent pas du tout, mais vraiment pas ! Impossible de les canaliser, ils n’en font qu’à leur tête… arrrrgh 🙂

    • Eva B

      Comme je le disais dans l’article en fonction des enfants, on peut commencer plus ou moins tôt. Et puis peut-être que cela ne les intéressera jamais vraiment. Tu pourras retenter de temps en temps et les laisser libre d’aller et venir. Ou alors essayer des recettes plus « libres » où ils peuvent un peu délirer et laisser aller leur créativité : chacun fait sa salade composée en piochant ce qu’il veut dans son assiette et dans l’ordre qu’il veut (idem avec les sandwich ou les galettes de tortilla). 🙂 Dans tous les cas… bon appétit!

  3. Merci pour les conseils et les superbes photos! Ma fille a 2 ans et de temps en temps je l’invite à faire un gateau avec moi… mais on est obligé d’écourter à chaque fois car elle essaye de manger la farine ( oui oui) ou de croquer dans le beurre, refuse de lâcher la tablette de chocolat… c’est un veritable ventre sur pattes haha! bon et moi en plus j’suis pas la patience incarnée alors je crois que je vais attendre un peu avant le prochain atelier cuisine mere-fille

    • Eva B

      Merci pour ton message! Manger la farine? Arf j’ai jamais aimé ça tout seul… mais pourquoi pas! Peut-être qu’en préparant des repas avec elle avec des choses qui l’attirent moins à manger, tu ferais d’une pierre deux coups : lui donner envie de finir son assiette en la rendant curieuse des aliments qui la tente moins (et fière du repas préparé comme maman!) et partager un moment de cuisine ensemble sans qu’elle dévore tout avant même que ce soit prêt! lol En tout cas, que ce soit maintenant ou pour plus tard, c’est un vrai bon moment mère-fille à partager (tout comme la tablette de chocolat d’ailleurs! 😉 ).

  4. 21 mois et elle cuisine un peu avec nous aussi mais elle mange systématiquement la pâte plutôt que de la tourner 😉 Je vais essayer avec ta recette. Sur quoi les mets-tu pour cuisiner? La mienne ne voit dans le bol que si elle est debout sur le banc, autant dire que je ne peux pas l’y laisser seule le temps d’aller chercher des ingrédients. J’ai découvert en arrivant au Canada les « cup » et je trouve ça parfait aussi pour cuisiner avec des enfants!

    • Eva B

      Ici aussi Mimi aime beaucoup manger la pâte. A deux ans et demi, elle demande avant de le faire, alors j’essaye de limiter un peu et de la laisser faire à certains moments (quand on a fini de tourner la farine pour goûter la texture différente, quand on ajoute un ingrédient comme la vanille ou le chocolat pour comprendre les saveurs…). Pour cuisiner, Mimi est debout sur son marchepied Ikéa (le BOLMEN qui la surélève bien et dont elle se sert aussi pour se laver les mains seule). Sa copine était assise sur la chaise junior de Mimi (la AGAM de Ikéa). On cuisine sur la table à manger. J’essaye aussi d’avoir tous les ingrédients déjà à portée de mains et une poubelle pas loin. Bonne cuisine avec ta pitchoune!

Laisser un commentaire