Nos 10 must-go à Singapour entre amis

By Mummy B.

 

Singapour n’est souvent qu’une étape dans les itinéraires de voyage : on y vient à l’occasion d’une escale ou à la fin de son périple dans l’un des pays voisins. La plupart du temps, les gens n’y consacre qu’une, deux ou trois journées. Ce qui est bien insuffisant pour tout voir, mais qui peut avec un peu d’organisation permettre d’en avoir déjà un bel aperçu.

Vue depuis le Marina Barrage

Comme je vous l’avais expliqué ici, nos amis après avoir parcouru la Thaïlande et la Malaisie nous ont rendu une petite visite et ce fut donc l’occasion pour nous de tester nos capacités de guide touristique.

Mais recevoir 6 copains chez soi pendant 5 jours, entrecoupés d’un réveillon de jour de l’an, ça pose quand même quelques questions :

– Où trouver assez de draps/matelas/serviettes de toilettes pour tout le monde? Et là, merci la solidarité entre expatriés! D’ailleurs les filles, il faudra un jour que je pense à tout vous rendre!

– Où réussir à caser ces fameux matelas dans notre salon? Ou comment faire rentrer 4 éléphants dans une deux-chevaux? C’est pas comme si les températures singapouriennes demandaient à ce qu’on se tienne chaud… Mais mission accomplie, après un casse-tête façon Tetris, on a trouvé de la place pour tout le monde.

Comment occuper nos joyeux compagnons et leur donner un aperçu assez complet de la Cité-Etat tout en prenant en compte les tendances noctambules de certains?

Et ça c’est le sujet d’aujourd’hui!

On peut dire que nos amis ne sont pas, en majorité, des lève-tôt… à vrai dire, on était pareil il y a encore 21 mois. Mais ça c’était avant… Maintenant un (charmant) bambin hurlant, gesticulant et nous grimpant dessus nous réclame « LAAAIIIIT!!!! » et « GAAAAAATEEEEEEEAAAAAAAAUUUUUX! » ou « PAAAAAIIIIIIIIIIN! » aux alentours de 7 heures du matin. Il a d’ailleurs fallu gérer le fauve pour laisser les copains dormirent un peu.

Les matinées étaient donc consacrées à dormir, faire du sport ou aller à la piscine, en fonction des envies de chacun.

Les après-midis et soirées étaient par contre plus chargées.

Alors… qu’avons nous fait?

Flâner de Clarke Quay au Merlion

C’est la première balade où Daddy B.m’a emmené à mon arrivée dans la Cité-Etat. A faire plutôt de nuit, c’est beaucoup plus joli!

De Clarke Quay, vous pouvez prendre un verre dans l’un des nombreux restaurants qui longe la Singapore River et profiter de l’Happy Hour pour goûter le fameux cocktail « Singapore Sling ».

La vue sur la skyline illuminée est impressionnante la première fois. Au bout du chemin, il suffit de traverser et de descendre les marches en face pour se retrouver au Merlion. On fait face au Singapore Flyer, au ArtScience Museum et au Marina Bay Sands.

En continuant le long de la rive, vous pourrez trouver une place au calme et profiter du spectacle son&lumière Wonder Full de l’hôtel-casino. Vous retrouverez les horaires ici.

Pour dîner, on peut se rendre pas très loin à Lau Pa Sat, mais comme il était fermé ce jour là, nous avons opté pour le Kopitiam entre Dhoby Ghaut et Bras Basah qui est ouvert 24h/24.

Prendre un cours de cuisine à Little India

Errer dans les rues colorés et vivantes de Little India est déjà toute une aventure. L’ambiance est bien plus brouillonne que dans les autres quartiers de Singapour et l’on se sent instantanément très loin de l’image lisse, propre et organisée de la Cité-Etat.

Note pour les jeunes parents : évitez la poussette dans ce quartier, ce n’est vraiment pas pratique.

Pour vivre l’expérience à fond, nous avons décidé de suivre un cours de cuisine et d’apprendre à préparer un Butter Chicken. C’est le chef du restaurant Lagnaa qui nous reçoit. Le cours est assez rapide (à peine 1 heure) et au début c’est très basique puisque tout est déjà pré-coupé et la sauce déjà fournie par le restaurant. La deuxième partie du cours est plus intéressante puisqu’on y apprend à rattraper un plat raté (trop salé, trop cuit, trop épicé…) : plein de petites astuces simples et rapides à refaire chez soi.

Oui… c’était très bon!

Le restaurant a une salle à l’étage où l’on peut manger assis par terre, mais une fois le cours terminé, on nous installe sur les tables à l’extérieur. Dommage, ce sera pour une prochaine fois… En plus du Butter Chicken que nous avons cuisiné nous-même, on peut ajouter d’autres plats, accompagnements ou boissons (en fonction, cela rajoute ou non un supplément sur l’addition finale).

Découvrir Chinatown

De Little India, il suffit de prendre le MRT pour quelques stations et l’on rejoint Chinatown en moins de 10 minutes.

En prenant la sortie « Pagoda Street », vous pouvez remonter toute la rue et vous arrêter dans les petits magasins de souvenirs où vous trouverez à coup sûr plein de petites choses pas chères à ramener de votre séjour ici. Mes préférées : les baguettes chinoises pour enfant Angry Birds et Hello Kitty et le Baume du Tigre.

Au bout de Pagoda Street, un temple hindou fait l’angle. C’est le Sri Miriamman. Tourner à droite sur South Bridge Road pour y voir l’entrée principale. Pas de problème si vous voulez le photographier de l’extérieur, mais un droit de quelques dollars est demandé si vous voulez prendre des clichés à l’intérieur. D’ailleurs n’oubliez pas de vous déchausser à l’entrée avant d’y mettre les pieds.

Vous pouvez ensuite poursuivre votre route tout droit jusqu’au Temple de la Relique de la Dent de Bouddha dont je vous ai déjà parlé. Il est immense donc impossible de le rater. Après avoir fait les salles du bas, n’oubliez pas de monter aux étages supérieurs pour voir la pièce où est exposée la dent ainsi que le jardin aux orchidées et son moulin à prière.

 

Diner à Din Tai Fung sur Orchard Road

Si il y a bien un restaurant à ne pas louper à Singapour, c’est celui-là. Et ça tombe bien car on en trouve un peu partout à Singapour dont au moins 3 sur Orchard Road. Alors… oui… c’est une chaîne installée dans les malls. Mais on oublie vite ce détail une fois qu’on a goûté aux succulents steamed pork dumplings de Din Tai Fung.

Et détail qui a son importance quand on n’a pas un budget illimité, l’addition est très raisonnable : on s’en sort en général pour 15/20€ par personne.

Et comment gagne-t-on le dernier dumpling? Comme ça :

« Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette… »

Comme nous avions opté pour le Din Tai Fung de Paragon (sur Orchard Road), nous en avons aussi profité pour admirer les décorations de Noël qui était encore accrochées et aller manger une glace au Haagen-Dasz près du Hilton (581 Orchard Road).

ION Orchard

Danser et profiter de la vue au One-Altitude

Avec Daddy B., nous avions testé il y a quelques mois le Ku Dé Ta : le skybar du Marina Bay Sands. Mais notre préférence va de loin au One-Altitude. Perché au 62ème étage, le lieu est vraiment beau et entièrement en extérieur, la musique sympa (pas hyper pointue et assez généraliste, mais plutôt bien mixée) et la vue est… WAOUH!

Pas de mot, c’est juste hyper impressionnant. On se sent les rois du monde!

Nous y sommes allés en semaine. Il n’y avait pas trop de monde, donc de la place pour danser et pour profiter de la vue sans jouer des coudes. La fermeture était à 2 heures, ça laisse bien le temps d’en profiter. Par contre, pour les garçons, c’est pantalon et on oublie les tongs!

Faire la course en roller à East Coast

East Coast, c’est un peu notre Venice Beach à nous. Alors c’est vrai, c’est beaucoup moins rock’n roll et il n’y a pas de « Muscle Beach ». A la place, on a d’énormes paquebots au large.

Mais ça reste une super sortie en bord de mer. Chacun vient faire son jogging, se réunir autour d’un barbecue, promener ses chiens au bord de l’eau. Nous, ce qui nous plait vraiment, c’est la possibilité d’y louer des rosalies, des tandems, des vélos ou des rollers.

Pour Karen, ça s’est passé comme sur des roulettes!

Je n’avais encore jamais essayé de faire du roll’n poussette. Une grande première donc, et le résultat est super agréable. Moi qui ne suis pas particulièrement douée, la poussette me permet de garder l’équilibre sans problème. Et Mimi, comme à son habitude… vous avez deviné? Oui! Elle s’est endormie!

Niveau tarifs, c’est tout à fait correct : compter 10€ pour une heure (+ une gratuite). Nous avons bien sûr utilisé l’heure gratuite! Une bonne façon de faire un peu de sport sans s’en rendre compte et avec le sourire!

Pique-niquer au Marina Barrage

L’un des avantages indéniables de Singapour, c’est son climat. 30°C en moyenne toute l’année, ça nous change de la France! Alors quand des visiteurs sont là, et encore plus en hiver, c’est vraiment agréable de pouvoir organiser un pique-nique. Et si la vue sur la ville est belle, c’est encore mieux!

Pour cela, aucun doute, le Marina Barrage est mon lieu favori. Pour y aller, il faut prendre le MRT jusqu’à Marina Bay, puis attraper un bus. Et là, comme il y a des travaux un peu partout, il ne faut pas hésiter à demander où est l’arrêt provisoire.

On arrive en bas du barrage, il faut ensuite monter sur la plateforme pour profiter de la vue.

D’un côté, on peut admirer la skyline, le Marina Bay Sands,  Gardens by the Bay. De l’autre, on aperçoit les paquebots qui attendent de décharger leurs marchandises au port.

A l’écart des voitures, le Marina Barrage garantit donc calme et sécurité pour les petits. C’est vraiment l’endroit parfait pour un déjeuner sur l’herbe. Le soir, par contre, ce n’est pas bien éclairé… à vous de vous organiser!

Si vous descendez en direction de Gardens by the Bay, vous verrez un petit waterplay : très sympa pour se rafraîchir après avoir pris le soleil.

Se sentir tout petit à Gardens by the Bay 

Quand on sort du Marina Barrage en longeant le waterplay, il suffit de continuer toujours tout droit pendant quelques minutes pour arriver du côté des serres de Gardens By The Bay.

Serre de Gardens by The Bay vue depuis Marina Barrage

En fonction de vos envies, vous pourrez visiter les deux dômes géants, vous promener sur le OCBC skyway et déambuler parmi les Super Trees. Pour tout faire, il faut une bonne partie de l’après-midi.

Note pour les jeunes parents : Nous n’y avons pas encore été mais apparemment un nouveau playground super chouette vient d’ouvrir au sein de Gardens By The Bay. Une bonne façon de motiver les petits à vous suivre dans vos visites. Promis, on vous en dira plus bientôt!

Depuis le Super Tree Grove, il faut suivre la direction du Dragonfly Bridge pour atteindre la passerelle avec un accès direct au Marina Bay Sands. De là, vous surplombez Gardens By The Bay, la vue est superbe!

Se la jouer Pretty Woman au Marina Bay Sands (on peut toujours rêver!)

Le Marina Bay Sands, je vous en ai déjà parlé ici et . Les fameuses « trois tours avec une piscine en haut », c’est LE bâtiment que tout le monde connait de Singapour. Hôtel, casino, centre commercial de luxe… on n’y vient pas pour faire ses courses (enfin pas nous!). Mais un peu, comme on parcourt l’Avenue Montaigne à Paris, on aime s’y balader et regarder les vitrines des belles boutiques.

Marina Bay Sands vu depuis Gardens by The Bay

A l’image des Champs Elysées, le luxe côtoie aussi des marques plus abordables, ce qui permet quand même de faire un peu de shopping sans trop casser sa tirelire.

Et pour terminer la journée, vous pourrez monter au sommet prendre un verre au Ku Dé Ta pour profiter de la vue. Par contre, en fin de journée, c’est pantalon obligatoire pour les garçons : bon à savoir si vous ne voulez pas vous faire refouler (comme nous…)!

Redevenir un enfant au Night Safari

Singapour possède de nombreux parcs animaliers (le classique mais immense Zoo, le River Safari, le Birds Park…). Ils sont a priori tous très bien faits. Mais celui qui est le plus original pour nous reste le Night Safari. Ouvert de 19h à minuit, on peut y voir les animaux de nuit, ce qui donne vraiment une autre vision de leur vie.

Bien sûr, cela reste un zoo, avec des animaux enfermés qu’on préférerait voir en liberté. Le côté un peu orchestré de la visite en tram est, lui aussi, un peu dérangeant (comme par hasard les animaux sortent à chaque fois que le tram arrive et font un petit tour de piste… un peu de dressage derrière tout ça semble assez évident).

Ceci dit, le zoo est très joli et bien fait. Les animaux ne sont pas dans des espaces trop restreints et la proximité avec les visiteurs est étonnante. Nous avons eu un vrai coup de coeur sur l’un des parcours à pied : la volière des chauves-souris et des renards volants. C’est tout à la fois effrayant et stupéfiant de voir ces animaux qui dorment d’habitude être très éveillés et voler juste au-dessus de nous.

Bien sûr, le programme est tout à fait subjectif et chacun voudra sans doute y rajouter ses préférences. Nous aurions adoré emmener nos amis au MacRitchie Reservoir pour faire la Tree-Top Canopy Walk. Mais il nous a manqué une journée. Et puis ils avaient eu leur dose de nature au Taman Negara National Park en Malaisie.

Le temps a été plutôt bien optimisé et si l’on en croit l’article de Karen sur leur séjour dans la Cité-Etat, Singapour leur a beaucoup plu et c’est bien le principal!

Singa'pour vous : Karen & Guillaume
Gong Xi Fai Cai! Happy Lunar New Year!

6 Réponses

  1. A défaut de voir Singapour de près, je suis très contente de pouvoir m’en faire une petite idée grâce à ton billet que j’ai apprécié tout autant que les précédents. Merci pour ce dépaysement depuis mon fauteuil. Bise à Mimi.

  2. Tu présentes ça très bien, on voit que tu aimes ta ville et tu donnes vraiment envie d’y venir faire un tour !

  3. Très joli ton article !! Nous en tout cas on a vraiment bien aimé cette ville 🙂

  4. Ton blog est vraiment intéressant et ça change des blogs rooftops & co
    Nous réfléchissons à venir nous installer dans le courant de l’année donc ton blog est une mine d’informations !

    Au plaisir de se rencontrer sur place…

  5. Ton blog est vraiment intéressant et ça change des blogs rooftops & co
    Nous réfléchissons à venir nous installer dans le courant de l’année donc ton blog est une mine d’informations !

    Au plaisir de se rencontrer sur place…

  6. Jô-Ann Dupéré

    Bravo et merci je vais surement prendre un ptit coup de rouge et fromage avec nos cousins français

    Montréal

Laisser un commentaire à tanette2

Cliquez ici pour annuler la réponse.