Nouveaux mots à apprivoiser pour comprendre notre quotidien

By Mummy B.

 

Deuxième week-end à trois, et on peut dire qu’on a commencé par un samedi bien rempli!

En début d’après-midi, nous sommes allés à l’autre bout du monde (comprendre le nord de Singapour) pour rendre visite à notre petite Doggy B.
A la sortie du MRT (métro) Khatib*, nous avons déjeuné dans un petit food-court (lieu de restauration organisé en petits stands, on y mange de la nourriture asiatique sur place ou à emporter à un prix très abordable).
J’ai commandé un plat de riz et nouilles chinoises aux légumes avec un oeuf et Daddy B. a pris une assiette de riz à la menthe avec oeuf, saucisse et poisson pané. Une bouteille d’eau minérale pour moi, une boisson à l’ananas pour lui. Le tout pour 6,40 SGD ou S$ 6,40, on peut écrire les deux (= 6,40 dollars singapouriens = 3,90 euros). Imbattable… et copieux!

Une fois rassasiés, nous avons pris le chemin de la SAQS (Sembawang Animal Quarantine Station). Malgré la chaleur (au milieu de l’après-midi , en plein soleil… ça tape fort!), le chemin reste très agréable car il est bordé de petits restes de jungle qui n’ont pas été rasés pour y bâtir des HDB (équivalent de nos HLM) ou des condos (raccourci de condominiums, résidences plus luxueuses qui possèdent souvent une piscine et d’autres installations, telles que courts de tennis, salle de musculation, barbecue, aire de jeux...). On y entend les insectes grésiller et les oiseaux chanter. Et avec un peu de chance on y aperçoit de temps en temps de jolis spécimens. Ces derniers jours nous avons notamment croisé un petit iguane, deux beaux volatiles l’un bleu turquoise et l’autre jaune pétant et de petits écureuils assez différents de leurs cousins français. Un vrai dépaysement!
DSC_0097
DSC_0100
DSC_0103
Doggy B. a été ravie de nous voir arriver. Comme un field (littéralement champs, mais ici c’est le nom utilisé pour les petits enclos à l’extérieur) était disponible, nous l’avons vite sortie de sa kennel with air-con (box climatisé) pour jouer à l’air libre. Normalement disponible un quart d’heure, nous y sommes restés une bonne demi-heure sans que personne ne nous demande de partir. Le personnel de la SAQS est toujours très agréable avec nous et très doux avec les chiens. Ils les promènent tous les matins et les ressortent l’après-midi si les maîtres ne sont pas venus rendre visite à leur animal dans la journée.
DSC_0110
DSC_0118
DSC_0124
DSC_0134
DSC_0156
Nous sommes ensuite repartis et avons pris le MRT direction Dhoby Ghaut*. Et nous sommes rentrés dans un des malls (centre commercial) attenant au MRT, appelé Plaza Singapura. Après avoir dévalisé Spotlight (un magasin spécialisé dans la décoration d’intérieur et le tissu), nous nous sommes rendus chez SingTel (l’un des deux principaux opérateurs de téléphonie mobile et fournisseur d’internet de Singapour, son principal concurrent étant StarHub) afin de m’y trouver un téléphone avec lequel je ne payerai plus 3€ la minute de communication avec Alban… (soit l’équivalent d’un déjeuner si vous avez bien suivi!). Nous avons terminé en faisant un saut chez Cold Storage (l’une des principales enseignes de supermarchés avec Fairprice) pour acheter un petit pot à Mimi B.
Plaza Singapura
Après ce bain de foule, nous avons décidé de sortir et de rejoindre Bras Basah* à pied et de dîner à Kopitiam (une chaine de food-courts ouvert 24h sur 24).

 

Demain, nous espérons commencer la journée par une grasse matinée (si Mimi B. nous le permet) avant de repartir à la découverte de notre nouvelle ville.

 

* Quartiers de Singapour desservis par le MRT
 

 

On est au 3ème… heu non au 2ème, enfin au 3ème quoi !
En mode D&CO

3 Réponses

  1. Vous avez l’air bien tous les 4, ça fait plaisir.
    Bisous
    Mummy FB

  2. Pour votre information:

    Les HDB sont quand même très différents des HLM : 1) la grande majorité des Singapouriens vivent dans des HDB 2) Ils sont en grande majorité propriétaires de ceux-ci 3) Ils sont accessibles à tous les Singapouriens qui sont de la classe moyenne et moyenne sup. 4)Ils sont très bien tenus et sont des lieux pour la plupart sûrs

    Janie (une Singapourienne)

  3. Merci d’être venue faire un tour sur le blog, Janie.

    C’est vrai que les HDB ne sont pas exactement l’équivalent des HLM français. Je compte d’ailleurs leur consacrer un article entier.

    Cependant la plupart d’entre eux ressemblent visuellement à ce que l’on se représente généralement des HLM en France (ensemble de tours assez compact), c’est pour cela que, sur ce passage où j’évoquais le paysage urbain, je me suis permise de faire le rapprochement entre les deux.

    D’ailleurs pour certaines villes en France, le rapprochement entre HLM et HDB ne se limite pas seulement à l’aspect visuel:

    1) certaines villes françaises ont plus de 50% de logements HLM (à l’image de Nanterre par exemple)donc la majorité de leur habitants vivent en hlm
    2)pour les villes ayant atteint 40% de HLM, l’accession à la propriété pour leurs locataires est favorisé
    3)tous les HLM français ne sont pas des lieux mal tenus avec un climat d’insécurité : il existe même des HLM qui sont de petits lotissements de maisons avec jardin très bien tenues et très sûres elles aussi.

    En espérant que mon blog continuera de vous intéresser,

    Eva (Mummy B.)

Laisser un commentaire à Anonymous

Cliquez ici pour annuler la réponse.